2007/08/28

Amnésie

Je vis simplement, le moindre détail me procure du bonheur, que ce soit une vitrine colorée où le plaisir de la lecture;
J'aime à lire toute sorte de livre, quoique je ne retienne rien, il m'arrive parfois de me souvenir d'un nom d'auteur, au mieux d'une impression. Le plus souvent ma mémoire s'estompe au profit d'un sentiment général : une impression de. Cela ne me gêne pas, j'accumule des sensations au lieu de citations. Si je reprends un policier je sais que je l'ai lu, mais je suis incapable de redonner le fil de l'histoire, je sais s'il m'a plu ou pas mais le pire s'il est quelconque il faut que je le relise pour que mon cerveau me donne cette impression de déjà vu, sans jamais se souvenir de la chute.

Parfois j'aime à découvrir les ouvrages scientifiques, je me perds dans les descriptions les plus techniques, quelques définitions qui déchiffrées dans le dictionnaire amène un flou encore plus grand, une notion de compréhension qui s'arrête à la dernière page, incapable de synthétiser, pourtant pendant quelques jours des bribes restent visibles et je peux les restituer, ce qui d'ailleurs leur permets de rester en semaine en tête.

Cet handicap donne l'avantage de rester à jamais curieuse, de ne garder que les plus fortes émotions, de redécouvrir les poésies savoir que l'on a tendrement aimé et ne plus se souvenir de la cause mais juste du sentiment pur, fort et puissant. Je vous ai aimé sur le moment entièrement, totalement : corps et âme. Vous vous en souvenez aussi ?

Aucun commentaire: