2018/10/07

Routine - Jalousie

Loin des yeux, se passe comme un écarquillé ment qui oblige à changer l'angle de notre regard. L'être aimé se transforme.
Il reste notre beauté intérieure mais son environnement sans nous semble agressif. Qui de celui ci celle la qui approche avec les griffes d'aigle.

Pourquoi ne pas se pourfendre au lieu de se rechercher pour la broutille, qui dans ces maux ne sort que le mot jalousie.

Comment est possible de perdre ainsi nos nobles sentiments par cette aigreur montante, qui creuse peu à peu cette désaffection d'empathie.

Être. Vexé, le silence entouré, l'oubli, combien de temps à supporter ainsi ce mépris.

2018/10/03

Engloutissement

Après le départ, comment perdurer, comment autoriser toutes ses histoires nous racontant alors qu'aucune ne vient de soi.

Evaporation, immobilité de l'assistante du magicien, qui attend de paraître pour s'autoriser à disparaître.

Quelques applaudissement et il en ainsi fini du livre.

2018/09/18

Partagé

J'aime sa désinvolture apparente. Le voici, fier comme Artaban, ne supportant aucune critique. Ni sur lui ni sur son clan.
Réplique assurée, " ne sois pas mouton, ne suis pas les médias".
Il est beau, un regard candide, avec son esprit calme, posé. Pourtant ses mots sont intransigeant, aucune tolérance, voire belliqueux à bien y réfléchir.
Compromis de façade, silence pour ne pas à poser Sa vérité. On croit à une complicité.
Qu'importe, il me plaît, je me laisse aller à poser mes bouchons d'oreille pour profiter de lui, de son corps, de toute l'attention qu'il me donne.

Doit on aimer en totalité l'autre ?

N'est ce pas le propre de la liberté de voir les caractéristiques et de décider de s'en accommoder.

Combien, plaçant leur vérité sous couvert d'affection. Nous voici dans la fourmilière de la reconnaissance.... Guettant un peu de ce miel.

2016/10/31

Noir

Je suis une princesse, à chaque instant, je me retourne, le vois, et dans ses pupilles seul mon reflet existe au centre de sa concentration, illuminé d une aura cristalline.
Merveilleux miroir, reste auprès de moi.

2016/09/15

Pour celui qui maigrit

Ivresse, version améliorée de la tristesse.

2016/03/18

Rock

Tourneboulis, coup, tourne, ferme, perdre pied, s'accrocher d'une main, la main qui dirige, corrige, effort, résistance, lutte passive, suivre le mouvement imposé, plaisir, intensité de plus en plus rock 'n roll....

Après cette danse, se demander si peine à suivre et jouissance s'inhibe. La fatigue valait-elle le tempo du partenaire sur cette même musique ?

2015/12/03

Vision Pixel

C'est du hip hop, avec les codes de la danse, sauf qu'en guise de décor un fond 3D, qui donne du rythme, et en fait oublier qui du décor ou de l'artiste se déplace sur scène. Une féérie, rondement menée, une vraie évasion et un sacré coup de coeur sur cette présentation de danse.
À noter un "pas de deux" très romantique et adapté.
Compagnie http://www.ccncreteil.com/
Par Mourad Merzouki