2007/05/23

A la mode Petit Prince

C'est alors qu'apparut le jeu neHo. :
- Bonjour dit NeHo..
* Bonjour, répondit poliment la poupée de laine, qui se retourna mais ne vit rien.
- Je suis là, dit la voix, sous la table...appel du pied ...de la lettre.
* Qui es-tu? dit la poupée de laine. Tu es bien poli...
- Je suis ce corps qui me tient parce qu'il m'échappe, dit NeHo.
* Viens jouer avec moi, lui proposa la poupée de laine. Je suis tellement facétieuse...
- Je ne puis pas jouer avec toi, dit NeHo.. Je ne suis pas apprivoisé.
* Ah! pardon, fit la poupée de laine.
- Tu n'es pas d'ici, dit NeHo., que cherches-tu?
* Je cherche les hommes, dit la poupée de laine. Je cherche un gant de velours. Qu'est-ce que signifie "ap, peau", "apprivoiser"?
- C'est une chose trop oubliée, dit NeHo.. Ça signifie créer des liens..."
* S'attacher ?
- Bien sûr, dit NeHo.. Tu es tout semblable à cent mille petits chiffons. Et je n'ai pas besoin de toi. Et tu n'as pas besoin de moi non plus. Je ne suis pour toi qu'un Neho semblable à cent mille NeHo. Mais, si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde...
* Je commence à comprendre, dit la poupée de laine. Si j'osais je prendrai votre main, et vous amènerai ainsi à découvrir les beautés d'architecture, la beauté des paysages, la douceur de la vie, le repos, les têtes à têtes, où l'on parlerai pour éviter l'embarras du silence, une soirée intemporelle, où douceur, connivence se répandraient ou dans mon regard vous ne verriez que le reflet de vous en prince charmant, enjôlant, captivant. .
...
- Rien n'est parfait, soupira NeHo..
Mais NeHo. revint à son idée : Ma vie est monotone. Je m'ennuie donc un peu. Mais, si tu m'apprivoises, ma vie sera comme ensoleillée. Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître.

* Que faut-il faire? Dit la poupée de laine, toujours bavarde et prompte à répondre.

- Il faut être très patient, répondit Neho.
Tu t'assoiras d'abord un peu loin de moi, comme ça, dans l'herbe.
Je te regarderai du coin de l'œil et tu ne diras rien. Nous resterons englués dans le silence. Le langage est source de malentendus. Mais, chaque jour, tu pourras t'asseoir un peu plus près...Résister est intéressant quand on sait à l'avance qu'on finira par céder.


* Je veux bien, répondit la poupée de laine, mais je n'ai pas beaucoup de temps. J'ai beaucoup d'exigence et peu de disponibilités, vous occupez tout mon temps libre à la divagation. Ne mettez point d'espérance dans ce que je ne pourrai vous satisfaire;

Ainsi la poupée de laine apprivoisa NeHo.. Et quand l'heure de départ fut proche :
- Ah! Dit NeHo.... Je pleurerai.

* C'est ta faute, dit la poupée de laine, je ne te souhaitais point de mal, mais tu as voulu que je t'apprivoise...

- Adieu, dit NeHo.. Voici mon secret. Il est très simple: on ne voit bien qu'avec le coeur. L'essentiel est invisible pour les yeux.

* L'essentiel est invisible pour les yeux, répéta la poupée de laine, afin de se souvenir.

2 commentaires:

double je a dit…

ce n'est pas facile d'être apprivoisée et d'apprivoiser, car on est responsable de ceux qu'on apprivoise dit la poupée...
j'adore cette fable transposée...

Oh la baleine a dit…

J'ai toujours un doute sur l'apprivoisement, car quelque part, c'est comme les animaux domestiques, apprivoisés, après on, a tendance à les oublier et à les considérer faisant partie des meubles....Je crois que je préfère l'espèce sauvage, même apprivoisé on sait que son naturel lui fera reprendre le large, quel jour...ça ça reste l'inconnu et la gageure de la séduction, licol qui retient.