2007/06/15

Entre deux eaux

J'ai été soufflé par la violence de la vague, bien sûr de loin je voyais se formuler le mauvais présage, mais myope, je ne voulais point le voir et encore moins y croire, je ne suis pas de nature à détruire rapidement mes rêves. La force implacable de son bon droit, elle m'a retournée, entraînée en douleur, humiliée dans mon amour propre, je l'ai subit en mon corps. Projet de vie bafoué.

Une fois en dessous, j'ai cherché sa faille, le creux qui me permettrai d'exprimer mes revendications, rien à faire, c'était une vague plastique sans aération, hermétique, sans espoir aucun.

Je suis un mammifère, j'ai besoin de respirer, or là, je subis cette houle qui m'entraîne, chamboule mon environnement, au fond de l'eau je me demande quand je vais reprendre mon souffle. Repoussée et maintenue sur le fond sableux, la tristesse et la déception, dues à mon incapacité d'action possible, me gagne. J'aperçois un coffre, qui me réserve un merveilleux et somptueux cadeau, mais comment se réjouir dans cette situation.

Joie, peine, je ne sais pas, je ne sais plus ce que je ressens, trop compliqué pour moi, trop décevant, extrêmement injuste. Et alors que je sais que j'arriverai bien à remonter à la surface, je m'attriste et m'interroge pour les dégâts non visibles, innocent noyé.

2 commentaires:

Mégane a dit…

Une fois happé par le mouvement, il semble que l'on n'ait plus d'autre choix que de le suivre, de le subir. Il me semble comprendre ce que tu décris ici, car cette suite de mots a constitué mon rêve de cette nuit, reflet de mon sentiment de la journée passée. Quand on se retrouve contre le sol sabloneux, le plus difficile c'est qu'en plongeant les mains dedans, on ne trouve pas de quoi s'accrocher pour pouvoir sortir sa tête de l'eau. Peut-être que dans ton coffre se trouve à côté d'un trésor perdu l'oxygène dont tu as besoin pour survivre à la vague, en attendant qu'elle se retire. Juste ce qu'il faut pour sortir "enrichie" de cette dure expérience.

Oh la baleine a dit…

Oui,

C'est assez rare, mais parfois l'être humain se met en situation d'apnée. Pour l'instant je ne regarde que ce coffre, n'y croyant pas d'avoir un tel trésor.