2007/08/03

Acteur, spectateur, spectre


Parfois hésiter, rester immobile de peur d'obliger l'autre. Liberté du champ; Avoir peur d'interpréter les attitudes, l'interprétation reste toujours une traduction, attendre des précisions de la source, ne pas brusquer puis ... à force d'être passive, sortir du décor et admirer la toile.

Avoir peur de se tromper, de s'égarer, de blesser par inadvertance, laisser le mouvement suivre son cours et soi rester impassible, présente et s'altérer à devenir transparente.

Lascive, se refuser à imaginer, refuser de poser des jalons pour la meilleure continuation, et pourtant, à chaque fois, lorsque le monde n'existe plus que par le regard, renouvellement de l'émoi. La contemplation se fige, délicates images qui alors font virevolter les papillons.

S'extraire volontairement de ce possible, surtout ne rien imposer alors que le désir étrangle les mots, rendre la liberté aux doigts magiques de l'artiste.

Se faire oublier, devenir mine de charbon, vivre par transposition, attendre d'être effacée, pas difficile, je n'ai jamais su choisir ni imposer ma volonté, surtout ne pas contraindre, ne pas obliger (n'être responsable de rien ?).

2 commentaires:

double je a dit…

belle peinture des sentiments, avoir peur de trop désirer, d'étouffer l'autre , attendre la boule au ventre, ce temps qui passe et ne se rattrape pas...
bon dimanche

Oh la baleine a dit…

Effectivement, n'est pas aussi de la protection, je n'impose rien ainsi je ne suis responsable de rien. Et puis quand la frénésie reprend le dessus, l'action au delà de l'attentisme.