2007/10/16

Mondessssss

Dans le dernier mensuel de "Lire" beigbeder, s'étonne de retrouver autant d'esprit imputé et accroché au mondes virtuels tel que "second Life" plutôt qu'à inventer l'écriture par roman ou vivre autre chose par la lecture.

Cette fausse illusion de communication par rencontre virtuelle donne le rebondissement dont l'esprit est souvent incapable, faire les questions et les réponses est fatigant. La c'est plus simple, un peu comme sur les sites de rencontres, définition de l'autre résumé en 6 mots, AVS (Age ville sexe), disponible immédiatement, comme si des milliards de possibilités pouvaient se résumer à ces quelques critères; puis quelques questions saugrenues, juste pour le plaisir de pertuber la routine et ne pas refaire un monde commercial.

J'ai beaucoup joué à des jeux de rôles, derrière il y a toujours un synopsis, une contruction logique, tel un roman, que le maitre du jeu possède comme base. Dans ces faux mondes, quel est la découverte réelle ? dépenser de l'argent, se transformer en sur-homme le temps d'une icône graphique ? pouvoir posséder, se transformer sans a-priori, je me demande si toutes ces communications ne tuent pas l'échange entre être humain. Une volonté manifeste de maîtriser enfin le destin même virtuel de notre clone, acquérir l'immortalité, une autre vie de compassation.

Lorsqu'on je vais dans les restaurants je suis toujours surprise lorsqu des couples sont à côté de ma table et qu'ils arrivent à passer la soirée sans paroles, moi si bavarde, il me semble qu'ils en disent trop ou pas assez. Comment communiquer de nos jours ? Des SMS envoyé pour témoigner d'un échange plutôt que de se donner un lieu de rencontre et de se voir..serait-ce finalement la revanche des mots sur la parole, la gestuelle, moi qui aime tant embrasser, toucher, je me rabat sur le clavier, j'ai acheté une couverture velours, fourrure, poil, peau, certaine lettre sont plus chatouilleuses, et ne se laisse point capturer. Espace fuyant même avec les mots : disparition.

Est ce que la relation doit toujours être fusionnelle, finir en communion totale ? Rencontrer un pseudo s'accorder sur le point qui est compatible à 100%, oblitérer tout ce qui ne convient pas, en faire des partenaires parfaits associés à une tâche voire deux si leur capacités sont plus fortes. J'ai l'impression qu'on impute l'être humain de sa grâce. Moui qui aime certain défaut, les mélanges, le gris d'où émerge plus facilement la couleur, comment alors les retrouver dans ces mondes à images parfaites ?

Bon je vais retourner la-bas, car quand même, j'ai encore tant de temps à occuper....

3 commentaires:

Em Kâ Bé a dit…

Se dévoiler tel qu'on est dans le réel semble plus difficile que d'assumer un rôle cousue de fil blanc dans le virtuel. Je ne joue plus. C'est moi. Je suis comme ça. Je ne peux pas négocier ça. Il faut savoir s'accepter aussi.

Oh la baleine a dit…

Se présenter tel qu'on est, demande aussi d'avoir fait l'effort d'identifier l'image que l'on semble avoir. A ce sujet pendant des années je me suis crue molle et les autres me voyait active..comme quoi même quand on croit apparaitre tel qu'on est, c'est toujours une image.

Le climat pas trop froid ?

Em Kâ Bé a dit…

Ça va du coq à l'âne, des « chaleurs » inhabituelles au froids matinaux ou l'écharpe est de mise.