2007/12/03

Service Public

La semaine passée, je suis allée à l'hôpital, pour un séjour de 4 jours, Oh, rien de mortel, ni des affreuses maladies en Désordres touchant 1/3000 de Céline Guichard, non un court séjour, manière de se rappeler qu'on est mortel et par bijection de se réjouir de notre vie.

Les locaux sont vétustes, rajout de peintures sur un des murs, sols sales en périphérie des pleintes anciennes... et puis, l'agréable découverte, des infirmières aux personnel de salle, les médecins spécialistes, (qui quoique ils diffusent dans un langage toujours extrêmement concis), tous s'enquièrent de l'état de santé et d'âme et ne considère plus le patient comme objet mais comme être humain. Quelle différence dans ce traitement, ne plus sentir notre corps devenir objet malade mais être une personne qui vient demander une aide pour améliorer son corps à aller mieux!!! Dans cet hôpital, ils ont perdu (enquête en cours) des millions d'euros, de ce fait une grande partie des employés verront leurs contrats non renouvelés l'an prochain, et pourtant aucune mauvaise humeur ne vient assombrir le tableau.

Ainsi je suis sortie, toujours moi-même, portant à bout de bras le double V de la victoire de la vie.

1 commentaire:

double je a dit…

J'ai pu constater que le personnel est aux petits soins avec une gentillesse, une patience, un dévouement et les grands mandarins se mettent eux aussi à la portée du malade en le considérant existant, avec une âme et un corps...
tous mes souhaits de longue route pour toi
tendresses